5 clés pour vendre son fonds de commerce

  1. Bien valoriser son fonds de commerce

Nous savons que votre fonds de commerce représente beaucoup. Mais si vous le surévalué vous risquez de passer à côté d’un acheteur voir même d’attendre longtemps avant de le vendre. C’est pour cela que chez JL Partners, nous effectuons la valorisation de votre fonds de commerce et en discutons ensemble !

2) Immobilisations corporelles

Vendre son fonds de commerce c’est vendre aussi les outils nécessaires à son exploitation. Demander à son expert-comptable la liste des immobilisations corporelles affectées au bilan sera un gain de temps considérable pour un acquéreur potentiel. De plus, tout sera inscrit dessus, à savoir date d’entrée dans le bilan, règle d’amortissement et le montant restant à amortir.

3) Se faire accompagner

La vente d’un fonds de commerce est un métier comme restaurateur ou boucher. Cela ne s’improvise pas. L’intermédiaire qui aura votre confiance se chargera de la diffusion de la l’annonce et de sélectionner des acheteurs crédibles dans le but d’être efficace et que vous ne perdiez pas votre temps.

4) Informer l’acheteur

L’achat d’un fonds de commerce est très différent de la vente d’une société. Cependant certains aspects sont communs. Le transfert des contrats est en principe acquis sur la vente d’un fonds de commerce. Nous pensons notamment aux contrats de travail. Alors pour ne pas faire capoter une vente il est préférable d’informer l’acquéreur dès le départ des contrats existants. 

5) Le stock, un poste a part

Trop souvent oublié dans les négociations de départ le stock dans certaines activités n’est pas à négliger. En effet, il sera en principe racheté par l’acquéreur en plus du prix du fonds de commerce. Il faut donc avoir une idée assez précise d’un montant pendant les phases de négociations afin que votre potentiel acheteur puisse l’intégrer dans son prévisionnel. Le montant définitif sera établi la vieille ou le jour même de la signature de l’acte définitif.