Qu’est ce que l’affacturage ou “factoring” ?

Principe de l’affacturage

L’affacturage appelé « factoring » aide les entreprises à disposer rapidement des sommes liées à leurs factures clients sans attendre les échéances de règlement (45 jours en fin de mois ou 60 jours à compter de la date d’émission de la facture). Cette mécanique permet ainsi aux professionnels d’éviter les décalages de trésorerie.

L’établissement financeur surnommé « factor » prend en charge tout ce qui est lié à la gestion administrative de la facturation : suivi des paiements, réalisation de la relance et du recouvrement, prise en charge des impayés.

Définition juridique et comptable de l’affacturage

Juridiquement, le factor endosse le risque de recouvrement des factures d’une entreprise par transfert de propriétés. Par ce procédé, elles n’appartiennent plus à l’entreprise remettante mais au factor. Comptablement, l’entreprise sort donc les factures clients de son bilan (poste clients) pour les transformer en trésorerie.

Le contrat d’affacturage : Comment ça marche ?

Le recours à un factor nécessite la mise en place d’un contrat d’affacturage fixant les conditions de remise de vos factures clients. Vous pouvez ensuite transmettre vos factures au fur et mesure de leur émission :

  • Le factor vous avance rapidement le montant des factures confiées
  • Pour le service rendu et l’avance de fonds attribuée, le factor prend des commissions sur ces factures
  • Le factor gère ensuite le recouvrement avec vos clients dès que les échéances des factures sont dépassées

À savoir :

Pour couvrir le risque de recouvrement de votre client (exemples : avoirs, factures litigieuses, factures non causées, etc.) et les sommes que vous pourriez devoir au factor, il constitue un fonds de garantie.

Pour un fonds de garantie de 10%, le factor vous règle rapidement 90% du montant des factures confiées. Quand vos clients règlent leurs factures au factor, il vous verse les 10% de fonds de garantie supplémentaires.

Pour être fidèle à cette mécanique de financement, les exigences contractuelles mises en place avec votre factor doivent évidemment être respectées.

L’affacturage : Pour qui ?

L’affacturage s’adresse aux artisans, aux TPE, PME / ETI et aux grands comptes :

  • Pour la majorité des secteurs d’activité
  • Quelle que soit la taille de votre entreprise
  • Que vous exportiez ou non
3 prérequis pour la mise en place du contrat :
  1. Vos factures clients doivent concerner des entreprises privées ou organismes publics.
  2. Vos clients doivent être des professionnels (btob). Vous ne pouvez pas souscrire à un contrat d’affacturage si vos clients sont des particuliers.
  3. Vous devez accorder des délais de paiement à vos clients.
L’affacturage : Quel fonctionnement pour vos opérations courantes ?
  • Vous devez remettre au factor la copie des factures que vous souhaitez lui confier et l’informer des délais de paiement accordés à vos clients. Le transfert peut se faire en ligne.
  • Vous devez informer vos clients que vous avez signé un contrat d’affacturage pour qu’ils puissent directement régler la facture au factor.
Généralement, 2 documents sont à votre disposition :
  1. Un modèle de lettre personnalisable pour informer vos clients de votre nouveau contrat d’affacturage.
  2. Une mention spécifique à insérer sur les factures envoyées à vos clients.
  3. Le factor vous avance les sommes concernées et recevra le paiement de vos clients. Il gérera également la relance avec vos clients si besoin.
L’affacturage : Combien ça coûte ?

La commission de services :

Cette commission englobe les services liés à l’externalisation administrative de votre facturation :

  • Le suivi des règlements
  • La relance
  • Le recouvrement
  • La mise en place d’une assurance-crédit pour vous couvrir des impayés
Elle peut être sous forme de pourcentage ou de forfait :
  • Au pourcentage : La commission en pourcentage est calculée sur le montant de factures transmis au factor. Suivant les exigences contractuelles mises en place avec votre factor, elle varie de 0.1% du montant des factures à 3%.
  • Au forfait : La commission au forfait est calculée selon le chiffre d’affaires cédé dans le mois. Chaque tranche de chiffre d’affaires correspond à un barème forfaitaire. Cette commission au forfait s’adresse principalement aux petites entreprises de moins d’un million et demi d’euros de chiffre d’affaires.

La commission de financement :

La commission de financement est définie selon la taille de votre entreprise, votre chiffre d’affaires et la qualité de financement de vos clients.

Le taux est appliqué pendant la durée de financement. Si le financement dure 60 jours, le taux de financement sera appliqué pendant 60 jours. Quand le factor annonce un taux de 3%, c’est 3% sur l’année, c’est-à-dire seulement 0.5% sur 60 jours.